Vous êtes ici

Interview du 500ème Maître d'Apprentissage

En cette rentrée 2016, le CFA a fêté la formation de son 500ème maître d’apprentissage.
En effet, nous proposons chaque année à l’ensemble des maîtres d’apprentissage, une journée de formation afin d’échanger sur des sujets tels que :

- Le rôle du maître d’apprentissage
- L’intégration de l’apprenti dans l’entreprise
- Les outils de suivis
- Les objectifs de l’apprenti
- La relation avec l’apprenti et les nouvelles générations

Vous trouverez ci-dessous l'interview de Damien REY (à droite sur la photo), superviseur chez A.E.I. (Automatismes Electricité Industrielle) et maître d'apprentissage de Clifford TEIHOARII (à gauche sur la photo) apprenti en section AMEI (Agent de Maintenance et Electricité et Instrumentation) :

 

- Depuis combien de temps êtes-vous maître d'apprentissage?

"C’est la première fois que j’encadre un apprenti, cela fait donc environ 5 mois que je suis maître d’apprentissage."

 

- Pourquoi avez-vous choisi de prendre un apprenti et non un stagiaire?

"L’objectif est de s’inscrire dans la durée afin d’intégrer un technicien qualifié et de pouvoir le former aux procédures et exigences de notre société."

 

- Quels en sont les avantages?

"Les avantages sont multiples, tout d’abord il donne une vision de l’entreprise avant d’intégrer véritablement le monde du travail mais aussi un test longue durée (1 an pour cette formation) des 2 parties avant de s’engager (même si l’objectif final est de poursuivre le partenariat), en effet, je pense que le fait de signer un contrat rend ce mode de formation plus sérieux que les autres."

 

- Quelles en sont les difficultés?

"Je n’en ai pas vraiment rencontré mais cela ne fait que quelques mois que tout a commencé."

 

- Que connaissiez-vous de l'apprentissage avant?

"Pour ma part je suis issu de l’apprentissage, j’ai effectué mon BTS ainsi qu’une de mes licences avec ce mode de formation."

 

- Qu'avez-vous pensé de la formation des maîtres d'apprentissage?

"La formation m’a semblé très complète, je regrette juste de ne pas l’avoir eu avant l’arrivée de mon apprenti en entreprise (cela m’aurait permis un meilleur cadrage de l’apprenti au départ, d’énoncer un peu mieux les choses)."